logo

Francis Moreau

Présentation de travaux de recherches historiques et généalogiques

L'ensemble des textes publiés sur ce site sont, hors citations et images, disponibles sous licence :
Creative Commons BY-ND 3.0




Joseph Huvey, peintre lyonnais (1844-1919)

 

Le Mont-Blanc
Le Mont-Blanc

Joseph Huvey est né le 28 avril 1844 au hameau de Belmont dans la commune de Chavanoz (Isère), mort à Lyon le 24 avril 1919.

Son père, Benjamin, est ouvrier dans la fabrique de fils de fer de la Forge de Belmont où il met en œuvre ses connaissances et son expérience acquise dans les fabriques d'aiguilles de L'Aigle (Orne), commune dont il est originaire.

Sa mère, Jeanne Daviet, s'occupe seule de ses trois enfants encore en bas-âge.

Le jeune Joseph est élevé et formé dans ce milieu industriel où à côté de ses connaissances techniques se révèlent une aptitude et un goût très sûr pour le dessin. A vingt ans, il est conduit à diriger une fabrique d'aiguilles et s'installe rue du Pont de la Gare à Lyon, dans un quartier en pleine expansion entre la gare d'eau et la gare ferroviaire de Vaise.

La Légion du Rhône

Paysage de montagne, les Houches
Paysage de montagne, les Houches

Survient la guerre de 1870. Joseph est incorporé dans la 1ère Légion de Mobilisés du Rhône. En décembre 1870 et janvier 1871, il participe avec elle aux combats de Châteauneuf-en-Auxois (Côte d'or), de Nuits-Saint-Georges (Côte d'Or), de Villersexel (Haute-Saône) et enfin d'Héricourt (Haute-Saône). Après cette dernière bataille, la Légion du Rhône suit l'Armée Bourbaki dans sa retraite jusqu'en Suisse où les soldats sont internés avant leur libération quelques mois plus tard.

Ainsi, il n'aura rien vu de la Commune lyonnaise et des manifestations révolutionnaires qui ont agité la ville entre le 28 septembre 1870 et le 1er mai 1871.

Joseph Huvey reprit-il sa place au sein de la fabrique ? S'employa-t-il auprès de l'Aiguillerie de Vaise Teste Père et Fils ? Ces questions restent pour l'instant sans réponse.

L'Ecole des Beaux-Arts

Cédant sans doute à une passion ancienne, bien servie par le talent et l'expérience, il rentre en 1872 à l'Ecole des Beaux-Arts de Lyon, siège de la fameuse Ecole de peinture de Lyon.

Il y apprend à apporter un soin extrême aux matériaux et à leur mise en œuvre. Ses tableaux porteront toujours la trace d'une exécution minutieuse. Son thème de prédilection sera le paysage, la nature rustique, sauvage et pure. Il sera particulièrement séduit par les paysages savoyards avec leurs pics, leurs gorges, leurs lacs, leurs glaciers et l'incomparable lumière qui les nimbe.

Il réside alors 12, rue Bodin.

Expositions

Paysage aux saules
Paysage aux saules

Il se fait remarquer pour la première fois en 1873 à l'Exposition des Amis des Arts de Lyon. Jusqu'en 1913 il ne sera que très rarement absent du Salon annuel. La critique relève dans ses tableaux un sentiment de nature toujours vrai et toujours exprimé avec justesse où les imperfections relevées sont amoindries par la franchise et la sincérité. Toute sa vie, il restera fidèle à sa manière, insensible aux sirènes de l'impressionnisme, ce qui participe encore aujourd'hui au charme désuet de ses tableaux.

A partir de son mariage avec Françoise Accary en 1887, il s'établit 113 boulevard de la Croix-Rousse.

Les œuvres de Joseph Huvey sont souvent attribuées au lithographe parisien Louis Huvey (1868-1954).

Les Oeuvres

Paysage de Montagne
Paysage de Montagne
Saint-Gervais, vu du Fayet
Saint-Gervais, vu du Fayet

Francis Moreau
2013

Sommaire général - Retour en haut de page

Expositions :


Exposition Universelle de Lyon 1894 (Lac d'Aiguebelette)
Expositions de la Société des Amis des Arts de l'Ain 1879 et 1882
Salons de Lyon, organisés par la Société des Amis des Arts de Lyon (1873-1887) puis la Société Lyonnaise des Beaux-Arts, (1888-1913)

Sources :


Benezit, Dictionnaire des Peintres, Sculpteurs, Dessinateurs et graveurs, Gründ 1976
Musée des Beaux-Arts de Lyon: http://www.mba-lyon.fr/
Archives Dép. de l'Isère, Etat-civil Chavanoz 5E98/6 acte 8
Archives Municipales Lyon, Etat-civil, 2E610, acte 140 (Lyon 1), 2E392, acte 610 (Lyon 4)
Périodiques lyonnais consultables sur le site de la Bibliothèque numérique de Lyon: http://collections.bm-lyon.fr/
Archives Municipales de Lyon, Catalogue illustré des clichés sur verre, Artistes lyonnais 1900ca, sous-série 15PH1542/1573
Livret Explicatif de l'Exposition de la Société des Amis des Arts de l'Ain 1879
Journal Le Courrier des Alpes 15.03.1902
Journal Le Républicain de la Loire 31.03.1893
Journal Le Progrès Illustré 5.03.1893
Madeleine Rocher-Janneau, Elisabeth Hardouin-Fugier, Etienne Grafe "Paysagistes Lyonnais", Le Musée 1984
Journal de Vienne, mai 1892, avril 1893, mars 1894 et février 1911