logo

Francis Moreau

Présentation de travaux de recherches historiques et généalogiques

L'ensemble des textes publiés sur ce site sont, hors citations et images, disponibles sous licence :
Creative Commons BY-ND 3.0




La prophétie de Saint-Sulpice-en-Pareds (XVIe siècle)

 

La chute de Babylone, Angers
La chute de Babylone (tapisserie de l'Apocalypse), château d'Angers. Crédits: Kimon Berlin

La prophétie consignée dans le registre des baptêmes des années 1598-1619 de la paroisse de Saint-Sulpice-en-Pareds (Vendée) s'inscrit au terme d'une époque fortement marquée par les guerres de religion. C'est aussi le temps où se développe une conscience de crise, inégalée jusqu'alors. Le XVIe siècle est hanté par la fin des temps. L'Eglise semble partout menacée. L'idée d'une restauration messianique fait son chemin. C'est en 1522 que paraît le Mirabilis Liber. [1] En 1525, le curé de Celland en Normandie (Manche) publie son Thrénodia Mirabiliter. [2] Le Thresor de Guillaume Postel est publié en 1551, [3] la prophétie d'Orval en 1544, [4] les Centuries de Nostradamus en 1555-1568, la prophétie de Saint-Malachie en 1595. [5] Le siècle est ainsi ponctué par des prophéties alarmistes en résonnance avec le désarroi d'une société secouée par une série de crises, culturelles, politiques, spirituelles. Ces prophéties participent toutes d'une vision anticipée du futur par une révélation divine ou bien par l'intelligence de l'Ecriture Sainte. Toutes prétendent être des instruments de compréhension de l'Ordre divin.

Mathurin Guittet

Nous savons peu de choses du curé de Saint-Sulpice. Nous n'avons de lui qu'un unique registre des baptêmes commencé en 1598 et qui s'achève en 1619. [6] Il vivait avec une sœur ou une parente, Jehanne Guittet et un neveu, Martin. Il disparaît (décès ?) entre 1620 et 1623. En cette dernière année, il est fait mention de son successeur, François Cheuriau. La cure de Saint-Sulpice était une dépendance du prieuré de Cheffois, de l'ordre des chanoines réguliers de Saint-Ruf, mais rien n'indique que Mathurin Guittet fût chanoine lui-même.

Dans la première page du registre conservé, Mathurin Guittet a transcrit une prophétie qu'il dit avoir trouvée par hasard. Cette prophétie serait, d'après-lui, rédigée en hébreu. On devine aisément un stratagème dont le but est de parer la prophétie des vertus de l'antiquité. Elle est d'évidence inspirée par une connaissance approfondie de la Bible tout à l'honneur de son rédacteur.

Au verso de la page, une main différente a inscrit des événements qui se sont déroulés en 1618 et 1619, comme pour authentifier les dires de la prophétie : Au mois de décembre 1618 l'apparition d'une comète laquelle avoit une grande queue qui rendoit une grande clarté. En 1619, grand commencement de guerre et le 14 mai 1619 fortes intempéries dans la région de Vouvant et de Bazoges-en-Pareds, orages, grêle, tornade. Le Grand Lay sort de son lit, des ponts sont emportés ainsi que des personnes et des animaux.

Ces événements sont perçus comme des signes envoyés par Dieu à son peuple afin de l'éclairer sur le long chemin de la vie.

La Prophétie

Prophetie trouvée en un placteau en l'eglise de st Sulpice en france en une petite assiete de marbre fin laquelle est escrite en letre hebraique et envoyé par moy a sa saincteté a Rome. Premierement

1620 Grande guere par toute l'italie

Cette prophétie est la plus curieuse. Elle est écrite en effet à une époque où les guerres italiennes appartiennent au passé. Par le traité de Cateau-Cambresis en 1559, la France a renoncé définitivement à l'Italie au profit de l'Espagne qui voit conforter son influence sur la péninsule. Qui plus est, le traité de Vervins, signé en 1598, assure la paix avec les espagnols, paix que l'on espère définitive. On peut peut-être y voir une allusion au Livre III des Oracles Sibyllins : Quant à toi, Italie, ce n'est pas l'étranger armé qui fondra sur toi; c'est une engeance indigène, prodigue de gémissements et non débile qui te ravagera....

1621 Dengereux mariage et prodigieux accouchement

Les enfants de Dieu, abusant des filles des hommes, enfantèrent des géants, race la plus atroce qui eût jamais peuplé la terre... Cette affirmation du pseudo-Méthodius fait allusion au chapitre six de la Genèse : les fils de Dieu trouvèrent que les filles des hommes leur convenaient et ils prirent pour femmes toutes celles qu'il leur plut. Voir aussi dans 4 Esdras 3, 8 (apocryphe) : Des monstres naîtront de femmes.

1622 Il ni aura point de pasteur

Allusion claire au livre d'Ezechiel 34, 5 : Elles (les brebis) se sont dispersées faute de pasteur. Egalement à Zacharie 10, 2 : Ils errent parce qu'il n'y a point de pasteur. Et ailleurs, Les pasteurs de l'Eglise... seront cruellement maltraités, les brebis et les sujets prendront la fuite et resteront dispersés sans pasteur et sans chef (Mirabilis Liber).

1623 L'ire de Dieu sera (sur) tous

L'ire, la colère de Dieu, est souvent évoquée au XVIe siècle. Dieu est sourd par le bruit de ses flèches qu'il retrempe en son ire... dit la prophétie d'Orval. On peut y voir une allusion au chapitre seize de l'Apocalypse de Jean : Allez, répandez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu. Même un laïc, le chancelier de l'Hôpital, écrit en 1568 : Nous ne pouvons nier ni déguiser que l'ire de Dieu ne soit justement enflammée contre nous. (Discours des raisons et persuasions de la paix en l'an 1568)

1624 Dieu sera cogneu de peu de gens

Ils ne savent rien (Isaïe 45, 20) et encore : Israël ne connaît rien (Isaïe 1, 3).

1625 Il rescucitera un grand lecteur

Allusion certaine à l'agneau égorgé de l'apocalypse 5 : l'Agneau s'en vint prendre le livre, ainsi que Apocalypse 20, 11-15 on ouvrit des livres... La liturgie des défunts y fait allusion dans la strophe 5 du Dies iræ : Un livre écrit sera produit/Dans lequel tout sera contenu/D'après quoi le Monde sera jugé. Cette strophe est inspirée du Livre de Daniel 12, 1 : En ce temps-là, ton peuple échappera: tous ceux qui se trouvent inscrits dans le Livre. [7]

1626 La lune getera grande abondance de sang

La lune devint toute entière comme du sang prédit l'Apocalypse de Jean 6, 12.

1627 La terre tremblera par tout le monde

Il est toujours fait allusion à l'Apocalypse 6, 12 et 16, 18 : Il se fit un violent tremblement de terre.

1628 L'ethiopie l'asie et l'afrique fremiront

L'épée viendra sur l'Egypte, l'épouvante s'abattra sur l'Ethiopie, quand les morts tomberont en Egypte, quand on emportera ses richesses, que ses fondements seront renversés. (Ezéchiel 30, 4).

1629 Les infidèles cognoitront un seul Dieu en trois personnes

Tous les païens viendront se prosterner devant toi (Apocalypse 15, 4 et aussi Jérémie 16, 19-21; Zacharie 8, 20-23; Sophonie 3, 9; Mathieu 24, 14). Avant que la fin du monde arrive, il faut que l'Evangile ait été porté par toute la terre écrit saint Augustin à Hésichius. [8] Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit (Mathieu 28, 19).

1630 Les luminaires du ciel resplendiront et il arrivera un berger et un pasteur qui ce fera recongnoistre pour tel a la réalisation de ce contre

Alors la lumière de la lune sera comme la lumière du soleil et la lumière du soleil deviendra sept fois plus forte (Isaïe 30, 26). Je susciterai un pasteur qui les fera paître (Ezechiel 34 11-23). Lors un seul Pasteur sera vu dans la Celte-Gaule (Prophétie d'Orval). Il n'y aura plus qu'un seul pasteur, une seule loi, un seul maître (Mirabilis Liber).

conclusion

Onze années, onze prophéties comme autant de bornes qui marquent la contingence terrestre sur le chemin de la perfection. Il faudrait y voir, au-delà des tribulations annoncées, l'espérance d'une prospérité future.

Si les épreuves n'épargnent ni les peuples, ni l'Eglise, un monde plus lumineux et pacifique se dessine. Le Pasteur attendu, c'est Dieu lui-même, en trois personnes partageant la même essence : Père, Fils, Esprit.

Au XVIe siècle marqué par le fanatisme des guerres de religion, succède le XVIIe siècle, celui de la Renaissance Catholique. De nombreux couvents se réformèrent, des ordres nouveaux apparurent. Clercs et laïcs rivalisèrent de zèle charitable. Les Jésuites allèrent prêcher l'évangile en Extrême-Orient. Des séminaires s'ouvrirent pour la formation des prêtres. Le plus célèbre fut à Paris celui de Saint-Sulpice, fondé par Jean-Jacques Olier de Verneuil.

Francis Moreau
2014

Sommaire général - Retour en haut de page

Notes :


[1] Recueil anonyme 1522.
[2] Jean Bocard, Thrénodia mirabiliter venturarum militantis Eclesiæ totiusque populi tribulationem super querulis Hieremie et aliorum prophetarum lamentationibus ab Joanne Bocardo fideliter exerpta, 1525.
[3] Guillaume Postel, Thresor ou recoeuil des prophéties de l'univers, rédigé en 1551.
[4] Prophétie d'orval, par un moine cistercien, 1544.
[5] Dom Arnold Wiom, bénédictin, prophétie de Saint-Malachie rédigée en 1590, publiée sous le titre Lignum vitae, ornamentum et decus Ecclesiae en 1595.
[6] Archives Départementale de la Vendée, registre des baptêmes de Saint-Sulpice-en-Pareds, cote AC271.
[7] Liber scriptus proferetur/cum resurget creatura/judicanti responsura.
[8] Lettre 199.